Electroculture au jardin

Ceux qui s’intéressent à la permaculture tombent souvent sur le sujet assez controversé de « l’électroculture ». Je m’intéresse beaucoup à la permaculture. Je visionne beaucoup de vidéos sur internet et je rencontre pas mal de récits d’électroculture. Mais je n’ai jamais franchi le pas de l’installer chez moi, toujours un peu sceptique sur le principe, les mécanismes en jeu, les champs « cosmo-telluriques »…

La dernière vidéo en date dans mes recherches était celle du jardin d’abondance de Philip Forrer:

Son jardin est effectivement formidable. Il est en parfaite harmonique avec la nature et je partage la plupart des principes qu’il utilise. Je vais même modifié certaines habitudes que j’avais par les siennes (notamment le compostage de surface pour la majeure partie de mes déchets de cuisine)

Lire la suite

Comité Jean Pain

Grâce à ma formation de Maître Jardinier organisé par la province du Brabant Wallon, nous avons pu visiter le centre expérimental de compostage du Comité Jean Pain localisé à Londerzeel en Belgique.

L’accueil reçu était charmant. Nous avons été accueillis par la femme du responsable du comité, qui nous a d’abord expliqué l’historique du site, son importance dans la formation de Maitre/Guide composteur, le fonctionnement du comité, avant de nous accompagner longuement sur les 72ares de jardin paradisiaque dans cette petite commune de Belgique. Lire la suite

La permaculture est rentable

Voici une petite info intéressant qui pourra motiver plus d’une personne désirant changer totalement de vie, et favoriser un retour à la terre.

En résumé, 10 ares de terrain (1000m²) peuvent générer un revenu mensuel net entre 900€ et 1570€ ! Youpie ! Par contre, il n’est pas précisé dans l’article (mais bien dans la vidéo) que les techniques utilisées sont modernes et il faut être expérimenté. Pas question donc de rêver d’un tel revenu dès les premiers mois.

Merci à positivr.fr Lire la suite

Huiles essentielles contre le mildiou

Le mildiou est un champignon qui peut ravager vos plants totalement et vous priver de récolte. C’est pour cela qu’il vaut mieux prévenir l’apparition de ce champignon tout au long de la saison.

Pour prévenir le mildiou, il faut

  • espacer les plants de tomate pour que l’air puisse circuler et que l’humidité ne stagne pas
  • arroser au pied des plantes et non par aspersion du feuillage
  • éviter les plantes de la même famille à proximité
  • privilégier des variétés résistantes
  • pulvérisez préventivement du purin d’ortie ou de consoude ou de prêle ou à base d’huiles essentielles

Lire la suite