Huiles essentielles contre le mildiou

Le mildiou est un champignon qui peut ravager vos plants totalement et vous priver de récolte. C’est pour cela qu’il vaut mieux prévenir l’apparition de ce champignon tout au long de la saison.

Pour prévenir le mildiou, il faut

  • espacer les plants de tomate pour que l’air puisse circuler et que l’humidité ne stagne pas
  • arroser au pied des plantes et non par aspersion du feuillage
  • éviter les plantes de la même famille à proximité
  • privilégier des variétés résistantes
  • pulvérisez préventivement du purin d’ortie ou de consoude ou de prêle ou à base d’huiles essentielles

Lire la suite

Rouille de la vigne – Mise à jour

Dans un article précédent, je décrivais une  maladie de ma vigne que j’avais pu observer (voir Rouille de la vigne).

Or, après discussion lors de ma formation de Maître Jardinier avec un Ingénieur agronome du CPAR du Brabant Wallon, spécialisé dans les maladies des plantes, il s’avère que la rouille n’existe pas pour la vigne. Après auscultation des feuilles malades, les boursouflures et coloration des feuilles sont dues à des acariens, d’où les taches blanches de l’autre coté de la feuille ! sales bêtes !
Lire la suite

Rouille de la vigne

Après une semaine de temps ultra variable, entre grosses pluies avec vent violent et périodes très ensoleillées sans un pet de vent, il était évident que certaines maladies allaient se développer très rapidement sur les plantes les plus fragiles et vulnérables. J’ai donc profité d’une éclaircie pour aller vérifier la vigne, tomates, et pommes de terre…

Quelques feuilles de vigne présentaient des taches brunes sur le dessus, et blanches sur le dessous. Je ne suis pas expert dans les maladies des plantes alors j’ai donc cherché un petit temps sur internet et il semblerait que ce soit la rouille de la vigne.

rouille vigne
rouille vigne
rouille vigne

Bon … quel traitement appliquer ?

Etant donné ma formation de « Maitre Jardinier » et mon envie de jardinier sans pesticide, au naturel, j’écarte tous les produits chimiques ainsi que la bouillie bordelaise (bien que tolérée en agriculture bio, la bouille bordelaire contient beaucoup de cuivre. Le cuivre est considéré comme un métal lourd et peut complètement tuer la vie du sol). Je lis sur internet qu’une solution à base de Bicarbonate de Soude et de savon noir *pourrait* faire l’affaire (pareil contre le mildiou, comme expliqué sur tous-au-potager.fr).

En gros, la solution est constituée de :

  • 5g de bicarbonate de soude par litre d’eau, le principe « actif »
  • une cuillère à soupe de savon noir / savon de marseille par litre. Le savon va permettre au bicarbonate de soude de « coller » aux feuilles et de ne pas tomber directement par terre. Le bicarbonate de soude aura le temps d’agir sur les cellules du champignon responsable de la maladie.
  • 1 litre d’eau (j’utilise de l’eau de pluie, mais de l’eau du robinet fonctionne tout aussi bien)

Il suffit de dissoudre tous les ingrédients dans l’eau, de mettre le tout dans un pulvérisateur, et de pulvériser sur le dessus et le dessous des feuilles (contaminées pour curatif, et saines pour le préventif / limiter la propagation).

J’applique la solution tous les jours, et après la pluie lorsque je suis à la maison.

Mise à jour 05/06/2016: Cette maladie n’est pas la rouille de la vigne ! Voir cet article