Un PCB pour mes poules !

A mon retour de vacances, après un mois d’utilisation de ma porte automatique de poulailler, j’ai pu améliorer ce qui n’allait pas. En tout cas, le système a tenu mon mois de congé sans broncher (ou presque)

Plusieurs problèmes ont étés observés:

  • la jonction écrou / porte était fragile. Je l’ai donc amélioré en noyant l’écrou dans l’épaisseur d’un bloc en chêne, bien plus rigide.
  • Les glissières utilisées (les moins cher du brico) avaient trop de jeu. Avec la gravité et le poids de la porte, elles génèrent beaucoup de frottement. Le moteur doit donc beaucoup forcer pour refermer/ouvrir la porte. Je l’ai donc changé pour une version avec roulement à bille, avec peu de jeu.
  • J’ai refait la porte dans une chute de plateau en chêne, bien droit cette fois.

Le résultat est déjà beaucoup plus professionnel !

Nouvelle porte de poulailler

Lire la suite

Imprimante 3D : mise à jour

Suite à mon article sur mon choix d’imprimante 3D datant de 2014, que vous pouvez relire ici, il me semble indispensable de faire une mise à jour pour vous dévoiler tous les défauts de cette machine, loin de l’euphorie de l’achat et des premières utilisations.

Son plus gros défaut : son manque de précision.

Elle est trop légère, peu rigide, les pièces assemblées ont du jeu (jeu entre les roulements et les guides cylindriques par exemple), difficulté de calibration, … tous ces points font que l’impression 3D devient un véritable casse-tête.

Lire la suite

Porte de poulailler automatique

Avant de partir en vacances, j’ai vite réalisé un système de pilotage automatique de la porte de mon poulailler. Encore de quoi passer pour un fou auprès des voisins !

Il existe déjà des systèmes « clés en main » pour les portes de poulailler, surtout chez nos amis américains, mais la plupart sont pour des portes verticales. Pas de bol, la mienne est horizontale ! Tant pis, autant s’amuser et le faire soi-même, au moins on apprend et on exerce son cerveau un peu.

Le cahier des charges était simple :

  • ouvrir le poulailler le matin (en fonction du lever du soleil), et le fermer le soir (en fonction du coucher du soleil).
  • avoir un statut sur l’état de la porte (ouvert / fermé / erreur), et recevoir une notification lors d’un changement de statut (mail pour l’instant)
  • être relié à mon système de domotique maison
  • consommer peu de courant pour être, à plus long terme, sur panneau solaire + batterie

Il fallait s’occuper de deux parties. La première concerne la mécanique de l’ensemble, et la deuxième reprend toute la partie électronique, automatisation, gestion.
Lire la suite

En passant

Rostock Mini Pro : ventilation

Un des problème de l’imprimante 3D Rostok Mini Pro est que le système de ventilation de la tête d’impression fourni est assez inefficace.

La version de base offre un support de ventilateur, à monter sur le coté de la tête d’extrusion. C’est une sorte d’équerre qui incline le ventilateur ~30°.

Plusieurs points négatifs :

  1. on ne refroidi qu’un seul coté de la tête d’extrusion
  2. on ne refroidi pas du tout, ou très mal la pièce imprimée, ce qui peut nuire au rendu final de la pièce.
  3. on perd en possibilité de déplacement de la tête d’extrusion (le ventilateur prend 4cm sur le coté, c’est autant de place perdue)

Je me suis donc mis en tête de remplacer le système de ventilation. Direction Thingiverse, où j’ai trouvé exactement ce qu’il me fallait : Rostock Mini Fan Duct

Cette pièce vient s’installer au dessus de la tête d’impression, et permet de correctement refroidir la tête d’extrusion et la pièce imprimée située en dessous.

conduit ventilation Rostock Mini

conduit ventilation Rostock Mini