Imprimante 3D : mise à jour

Suite à mon article sur mon choix d’imprimante 3D datant de 2014, que vous pouvez relire ici, il me semble indispensable de faire une mise à jour pour vous dévoiler tous les défauts de cette machine, loin de l’euphorie de l’achat et des premières utilisations.

Son plus gros défaut : son manque de précision.

Elle est trop légère, peu rigide, les pièces assemblées ont du jeu (jeu entre les roulements et les guides cylindriques par exemple), difficulté de calibration, … tous ces points font que l’impression 3D devient un véritable casse-tête.

Lire la suite

Porte de poulailler automatique

Avant de partir en vacances, j’ai vite réalisé un système de pilotage automatique de la porte de mon poulailler. Encore de quoi passer pour un fou auprès des voisins !

Il existe déjà des systèmes “clés en main” pour les portes de poulailler, surtout chez nos amis américains, mais la plupart sont pour des portes verticales. Pas de bol, la mienne est horizontale ! Tant pis, autant s’amuser et le faire soi-même, au moins on apprend et on exerce son cerveau un peu.

Le cahier des charges était simple :

  • ouvrir le poulailler le matin (en fonction du lever du soleil), et le fermer le soir (en fonction du coucher du soleil).
  • avoir un statut sur l’état de la porte (ouvert / fermé / erreur), et recevoir une notification lors d’un changement de statut (mail pour l’instant)
  • être relié à mon système de domotique maison
  • consommer peu de courant pour être, à plus long terme, sur panneau solaire + batterie

Il fallait s’occuper de deux parties. La première concerne la mécanique de l’ensemble, et la deuxième reprend toute la partie électronique, automatisation, gestion.
Lire la suite

Broyeur de végétaux

Quiconque, qui a un jardin, un compost, et qui ne souhaite pas passer sa vie à transporter ses déchets verts à la déchetterie, possède un broyeur de végétaux. C’est mon cas aussi.

En gros, sur le marché grand public, il existe deux types de broyeur : à lames et à rouleau. Ensuite, ils peuvent être électriques ou thermique, en fonction de la puissance voulue

 

Mon premier broyeur était un “broyeur à lames”, premier prix dans les grandes chaines de bricolage en Belgique … on me l’avait conseillé car mes déchets de jardin étaient surtout composé de petites branches fines et molles (tailles de vigne, taille de haie, glycine, …). Et je dois dire que je ne suis pas satisfait ! Ultra bruyant, difficile d’enfoncer les branches, se bloque sans arrêt, pas de fonction marche arrière. J’en avais marre de passer une heure à coté de ma “centrifugeuse de végétaux” (ca fait un peu le bruit d’une centrifugeuse), à passer les tailles de haies branche par branche ! Mais il faut dire que le broyat obtenu était très fin, nickel pour le compost, mais à quel prix !

Lire la suite

Piège à limace

Cette année, la météo est assez catastrophique, en Belgique en tout cas … nous n’avons pas eu d’hiver et le printemps n’est pas terrible. Nous sommes fin juillet et on ne peut pas dire qu’il y a eu beaucoup de jours de beau temps ! Les limaces sont sur-développées et attaquent tout dans le jardin. Mes laitues n’ont quasi pas vu le jour (à peine transplantée, elles étaient toutes bouffées le lendemain), mes choux se sont fait ratiboisés à 80%. Même les fleurs (soucis et tagettes) y sont passés pour la plupart.

Mon principal problème est que je n’ai pas le temps d’aller au jardin tous les matins ou tous les soirs pour venir déloger les petites bêtes. Du coup, elles passent des journées tranquilles à manger tout ce que je met le weekend ou quelques soirs en semaine.
Lire la suite

Rouille de la vigne – Mise à jour

Dans un article précédent, je décrivais une  maladie de ma vigne que j’avais pu observer (voir Rouille de la vigne).

Or, après discussion lors de ma formation de Maître Jardinier avec un Ingénieur agronome du CPAR du Brabant Wallon, spécialisé dans les maladies des plantes, il s’avère que la rouille n’existe pas pour la vigne. Après auscultation des feuilles malades, les boursouflures et coloration des feuilles sont dues à des acariens, d’où les taches blanches de l’autre coté de la feuille ! sales bêtes !
Lire la suite