Arduino nano + Ethernet + MQTT

La combinaison Arduino Nano avec un module Ethernet pour utiliser la librairie MQTT Pubsubclient  = c’est pas terrible (ou même, c’est de la M***DE). Un bête sketch qui se connecte en DCHP, s’abonne à un topic MQTT et vérifie les messages qui arrivent (1 = j’allume, 0= j’éteins), est incapable de tourner quelques jours sans crasher lamentablement.

J’ai simplifié mon code au maximum. Enlevé toutes les variables inutiles. Mon code n’utilise que 1011 octets de mémoire et laisse plus de la moitié disponible pour l’exécution du code… rien n’y fait. J’ai même cherché des fuites de mémoires dans le code, forcé l’arduino à faire un ping toutes les 30secondes, … après quelques heures, ça plante et je n’ai pas réussi à trouver pourquoi ! Et j’avais la flemme d’aller vérifier les bibliothèques externes utilisées (à mon avis c’est plutôt du côté de PubSubClient qu’il faut creuser) Lire la suite

Gestion du chauffage – arduino / nodered / grafana

Avec l’arrivée de l’hiver, il devient plus que nécessaire de rebrancher la vieille chaudière et de lui redonner un petit coup de jeune. Du moins, essayer.

Je m’étais déjà attelé à placer un plancher chauffant dans la majeure partie du rez-de-chaussée, avec tout ce qui va bien pour s’adapter à une chaudière existante (régulateur combimix). Mais, comme j’ai viré le vieux thermostat de 1970 qui fonctionnait en mode « débile » (juste une consigne, pas de régulation avancée) on était obligé d’allumer la chaudière à la main tant que la domotique n’était pas passée par là … je n’avais pas envie de taper 100€ dans un thermostat qui n’allait faire que la moitié des choses que je voulais. Lire la suite

Un PCB pour mes poules !

A mon retour de vacances, après un mois d’utilisation de ma porte automatique de poulailler, j’ai pu améliorer ce qui n’allait pas. En tout cas, le système a tenu mon mois de congé sans broncher (ou presque)

Plusieurs problèmes ont étés observés:

  • la jonction écrou / porte était fragile. Je l’ai donc amélioré en noyant l’écrou dans l’épaisseur d’un bloc en chêne, bien plus rigide.
  • Les glissières utilisées (les moins cher du brico) avaient trop de jeu. Avec la gravité et le poids de la porte, elles génèrent beaucoup de frottement. Le moteur doit donc beaucoup forcer pour refermer/ouvrir la porte. Je l’ai donc changé pour une version avec roulement à bille, avec peu de jeu.
  • J’ai refait la porte dans une chute de plateau en chêne, bien droit cette fois.

Le résultat est déjà beaucoup plus professionnel !

Nouvelle porte de poulailler

Lire la suite

Porte de poulailler automatique

Avant de partir en vacances, j’ai vite réalisé un système de pilotage automatique de la porte de mon poulailler. Encore de quoi passer pour un fou auprès des voisins !

Il existe déjà des systèmes « clés en main » pour les portes de poulailler, surtout chez nos amis américains, mais la plupart sont pour des portes verticales. Pas de bol, la mienne est horizontale ! Tant pis, autant s’amuser et le faire soi-même, au moins on apprend et on exerce son cerveau un peu.

Le cahier des charges était simple :

  • ouvrir le poulailler le matin (en fonction du lever du soleil), et le fermer le soir (en fonction du coucher du soleil).
  • avoir un statut sur l’état de la porte (ouvert / fermé / erreur), et recevoir une notification lors d’un changement de statut (mail pour l’instant)
  • être relié à mon système de domotique maison
  • consommer peu de courant pour être, à plus long terme, sur panneau solaire + batterie

Il fallait s’occuper de deux parties. La première concerne la mécanique de l’ensemble, et la deuxième reprend toute la partie électronique, automatisation, gestion.
Lire la suite