Dossier: Côte Ouest des États-Unis – Partie 2

Introduction

Voici donc la suite de notre séjour aux Etats-Unis. La première partie du dossier est disponible sur .
Pour rappel, le dossier s’était arrêté alors que nous étions sur la route vers le Yellowstone…

Yellowstone, on arrive


Hotel réservé :

Nom: Roosevelt Lodge - Roughrider Cabin - Réservez en ligne !
Evaluation:
Commentaire: Juste pour le trip, excellent ! Pas de chauffage, pas de toilette, pas de lavabo. Juste un lit et un poêle à bois pour tenir la nuit ! Il faut se réveiller à 3h du matin pour mettre des buches 😉

Nous avons encore deux bonnes heures de route avant d’être vraiment dans le Parc National du Yellowstone. On en profite pour manger dans un FastFood avant d’être dans le Parc, ne sachant pas vraiment ce qu’on allait trouver à l’intérieur pour se nourrir.

On arrive à l’entrée, on prend les prospectus pour se guider, et on commence le tour de la “loop road” qui, en résumé, passe par tous les points d’intérêts du parc, pour ceux qui veulent vraiment aller vite.

Les premiers geysers nous font une grande impression. On peut littéralement se balader à coté sur des passerelles en bois, respirer les vapeurs sulfureuses. Les couleurs sont magnifiques, les phénomènes naturels (bains chauds, geysers, concressions calcaires, marmites, …) époustouflants, …

On a par contre été assez déçu du monde présent sur place. C’est un véritable parc d’attraction pour les Américains. Le moindre bison sur le bord de la route provoque des embouteillages monstres et des réactions humaines débiles. La nature est complètement chapeautée par la main de l’homme, on n’est même pas obligé de sortir de sa voiture pour voir certains geyser !! 200% American Style ! Un mauvais point par rapport au Yosemite qui est beaucoup plus orienté “Nature” et “Respect de l’environnement”

Après une bonne journée de voiture / marche dans le Parc, on arrive dans notre “Hotel”. On découvre notre “RoughRider Cabin” (littéralement “Cabane pour les Rudes”). Effectivement, c’est comme annoncé : il n’y a RIEN, à part un poêle à bois et un lit (et des savons pour utiliser les douches un peu plus loin). Mais l’aventure est excellente, malgré qu’il fasse très froid la nuit… (on comprend mieux le poêle à bois en plein mois d’aout…). Le poêle à bois demande quand même un petit peu d’expérience pour ne pas se faire enfumer 🙂

A ne pas rater sur place :

Geysers, Marmites d’eau chaude, couleurs magnifiques, …



Yellowstone - Deuxième journée


Hotel réservé :

Nom: Roosevelt Lodge - Roughrider Cabin - Réservez en ligne !
Evaluation:
Commentaire: Juste pour le trip, excellent ! Pas de chauffage, pas de toilette, pas de lavabo. Juste un lit et un poêle à bois pour tenir la nuit ! Il faut se réveiller à 3h du matin pour mettre des buches 😉

Pour cette deuxième journée, on s’enfonce plus profondément dans le Parc National. Il y a beaucoup à voir, même en ne restant que sur les routes. Notre objectif était de parcourir le Nord du Parc pour cette journée, étant donné que nous avons une chambre d’hôtel dans le Sud du Parc le lendemain.
Au programme donc : visite de canyon, geysers, marmites d’eau bouillante. Un peu comme la veille, mais en plus grand, plus beau !

Finalement, on a été trop “vite” pendant cette journée, et on décide d’écourter notre séjour au Yellowstone pour se donner un jour de plus pour un autre Parc – en fait, nous étions un peu déçu de l’ambiance générale très “Américaine” pour un tel parc. On téléphone donc vite à l’hôtel pour modifier notre réservation… en deux temps, trois mouvements c’était réglé ! Et on a même réservé l’hôtel pour les journées après le Yellowstone, toujours par téléphone car il n’y a pas un gramme d’Internet dans le Parc ! Ni GSM, rien du tout ! Le Parc étant grand comme la Corse, difficile de capter un signal provenant de l’extérieur.

A ne pas rater sur place :

Geysers, plaines, bisons, élans, …



Dernier jour au Yellowstone


Hotel réservé :

Nom: Grant Village - Réservez en ligne !
Evaluation:
Commentaire:

Pour cette dernière journée : finir la boucle du Yellowstone et voir ce que l’on a pas encore pu découvrir. Direction le “Grand Canyon” du Yellowstone et ses magnifiques cascades. Enfin un peu de marche, le show n’est pas à la sortie du parking.
Le débit de la rivière est impressionnant, surement parce que l’on se situe à proximité.

Puis visite des superbes plaines, avec quelques bisons qui broutent. C’est tout de suite moins impressionnant lorsque l’on sait que le bison a été apporté par l’homme dans le parc et qu’il ne s’agit, en fait, que de grosses vaches préhistoriques 🙂

Au soir, on participe à une présentation d’un Ranger sur son métier, la découverte du parc et son ouverture au tourisme. Très intéressant, surtout qu’ils sont passionnés et très disponibles pour répondre à toutes les questions. C’est à ce moment et en voyant les images des touristes arriver depuis des dizaines d’années qu’on s’est rendu compte que ce Parc était plus un “Parc d’attraction” plutôt qu’un “Parc naturel” – à méditer.

A ne pas rater sur place :

Pareil que les autres jours : ne ratez aucun point d’intérêt marqué sur la carte du Yellowstone. Vous avez fait autant de kilomètres pour aller à ce parc, ce serait dommage …



Grand Téton National Parc ... et plus loin


Hotel réservé :

Nom: Best Western Antlers - Réservez en ligne !
Evaluation:
Commentaire: Excellent hôtel. Rien à redire, chambres propres, service impéccable. Un peu cher, mais c'est du Best Western !

A la sortie du Yellowstone, la route passe par un autre magnifique parc naturel, un peu en retrait point de vue popularité par rapport au Yellowstone, mais certainement pas point de vue beauté : le parc national du Grand Teton !
Le “grand téton”, c’est ce sommet qui nargue les visiteurs qui sortent ou arrivent du Yellowstone, de par ses sommets escarpés et enneigés même en été. Le lac qui sépare la route de la chaine montagneuse donne une dimension supplémentaire au paysage déjà grandiose.

Après avoir admiré pendant de longues minutes ce magnifique paysage, en route pour un bon 7h de route vers Vernal où il n’y a …. rien à voir ! Ville étape seulement 🙂

A ne pas rater sur place :

Grand Téton National Parc



Arches National Parc ... wow


Hotel réservé :

Nom: Super 8 Moab - Réservez en ligne !
Evaluation:
Commentaire: Super 8, comme d'habitude. Rien ne change, motel de qualité médiocre, mais correct.

On se lève tôt (il n’y a rien à voir à Vernal …) pour arriver tôt au parc national “Arches”. En début d’après-midi, on a avalé la route qui nous sépare de Vernal à l’entrée de Arches National Parc.
L’entrée est perdue à proximité de l’autoroute, coincée entre deux falaises … on se demande ce qu’il y a au dessus de la petite route qui monte péniblement… Une fois arrivé au dessus, bam, on aperçoit une étendue désertique immense avec des massifs en grès rouge : les trois soeurs, un rocher en équilibre instable et les fameuses “arches” creusées par le temps, le vent, la pluie, …
Etant dans le parc pour l’après-midi, nous avons tout visité (Devil’s garden, Double Arch, …) et avons réservé la plus belle arche pour le coucher de soleil : “Delicate Arch”. Manque de pot, pas de coucher de soleil, il y avait trop de nuages !

A ne pas rater sur place :

Arches National Parc !



Canyonlands et Mesa Verde


Hotel réservé :

Nom: Best Western Turquoise Inn & Suites (Cortez) - Réservez en ligne !
Evaluation:
Commentaire: Excellent hotel. Chambres immenses avec tout le confort d'un Best Western ! (100€ la nuit pour deux personnes, mais franchement ... c'est un peu plus cher qu'un Motel et tellement mieux)

A proximité de Moab, il y a Arches National parc et Canyonlands National Parc. Ayant vu le premier la veille, c’est parti pour un tour dans Canyonlands au matin. Ce parc est moins connu que ses grands frères mais, à mon avis, vaut largement le détour. Il offre des vues sublimes que l’on pourrait observer pendant des heures ! Mais bon, nous n’avons pas une journée entière à consacrer à ce parc, d’autres attendent notre visite !

Direction alors : Mesa Verde. 2h30 de route à peu près entre les deux parcs, soit une petite étape. Lorsque nous arrivons, la pluie nous accueille ! Nous nous arrêtons à l’office du tourisme dans le parc pour réserver des visites guidées, qui permettent de visiter des lieux “fermés” au public (en fait, juste limité aux personnes qui veulent bien payer pour regarder. Si l’accès était ouvert à tout le monde, les ruines de Mesa Verde seraient totalement détruites par le passage des touristes). Ok, nous avons nos deux visites de prévues, avec deux rangers différents.
Première visite : “Cliff Palace” – a voir absolument avec un guide. On peut marcher dans le palace, apprendre comment les “anciens” vivaient (lorsque les anciens des USA construisaient des maisons en paille et en terre, à ce moment, l’église de Notre Dame à paris était déjà construite…)
Deuxième visite : “Balcony House”. Là aussi, super intéressant. Notre guide était impeccable.
Le reste du parc est moins intéressant une fois que les deux plus belles visites sont faites, un peu dommage, mais la journée était superbe !

Pour la nuit, direction la petite ville de Cortez, juste à coté. Pas beaucoup de route aujourd’hui ! Repos du chauffeur 🙂

A ne pas rater sur place :

Canyonlands vaut le détour malgré sa renommée plus faible
Mesa Verde – Faites les visites guidées ! vous apprendrez des tas de choses



Monument Valley sous la pluie ...


Hotel réservé :

Nom: Travelodge (Page) - Réservez en ligne !
Evaluation:
Commentaire: On commence à s'habituer au Travelodge. Celui-ci était impeccable. Piscine, jacuzzi, ... le grand luxe pour pas très cher.

C’est reparti sur la route… “down the road” comme ils disent si bien dans l’Ouest. Cette fois, on rentre dans le territoire des indiens. Les vrais. Ceux qui font payer votre photo avec eux, ceux qui vous proposent de payer pour prendre leur voiture dans Monument Valley alors que vous pouvez prendre la votre … ils ont un sens des affaires génial et tout se monnaie !

En arrivant dans Monument Valley … pluie … il doit pleuvoir une fois par an, et c’est le jour où j’y suis ! Rageant, mais tant pis, on visite quand même. Finalement, sur place, c’est moins pire que prévu. La route en terre sèche vite et les nuages donnent un cachet original aux photos de Monument Valley, où finalement le ciel tient un rôle tout aussi important que les rocs qui s’élèvent !
On fait vite le tour, car finalement, tout se ressemble. Ensuite, c’est direction le “Lake Powell”. On arrive 30 secondes trop tard pour la visite guidée du barrage. On ne l’avait pas prévu, mais ça aurait été intéressant de la faire… Depuis les attentats du 11 septembre, la visite est apparemment très écourtée et escortée. Dingue …

A ne pas rater sur place :

Monument Valley
La visite du barage de Lake Powell (on l’a raté, mais ca avait l’air intéressant … pour mon esprit d’ingénieur en tout cas)


L’ascension du Half-Dome

Le Half-Dome est, pour les connaisseurs, probablement la montagne qui fait le plus rêver les amoureux de la nature.
Situé dans le parc national du Yosemite en Californie, cette falaise de granit culmine la vallée du parc de ses 1440 mètres de haut. Très impressionnant d’en bas, il l’est encore plus d’au dessus ! Car oui, il est possible de le gravir sans équipement particulier (à part de bonnes chaussures de marche, un bon sac à dos avec beaucoup d’eau et de la crème solaire (on est tout de même en Californie…) et un peu de courage et de bonne volonté bien évidement)

C’était une des étape clé de mon voyage aux USA (plus d’infos dans le dossier bientôt disponible). Passer à côté d’une telle merveille de randonnée était impensable. Arrivé la veille dans le parc, on fait le tour. Tout est magnifique, on rêve déjà d’être au sommet de ce dôme !

Le lendemain, à l’aube, munis de nos sacs à dos du décathlon (ultra confort ceci dit en passant), on attaque l’ascension. Le cadre est magnifique, le sentier longe la rivière sur plusieurs kilomètres, passant de forêts à plaines en passants par des chutes impressionnantes (Nevada Falls, tout simplement superbe). La faune est magnifique (Blue Jays, biches, écureuils, … et on a même pu observer un ours traversant la rivière !) et n’a pas l’air trop farouche.

La montée est longue mais pas épuisante, jusqu’au milieu de l’immense forêt où la montée commence à se faire sentir dans les jambes (et surtout le poids des 5litres d’eau MINIMUM dans le sac à dos). Après un bon 6h de marche, les arbres se raréfient et le pied du Dome apparaît… encore quelques minutes de marche, sans un gramme d’ombre avant d’arriver au pied du dôme. A ce moment, on se rend compte qu’il est énorme!! On se demande même si on va réussir à le gravir sans avoir peur et faire marche arrière… (puis on observe les gens qui redescendent et on se dit qu’ils sont pas plus “balèzes” que nous!)

Pour monter, il y a un tas de vieux gants usagés pour ne pas s’abimer les mains en escaladant avec la corde. On se sert dans le tas, on monte tout doucement (avec une pente d’angle de 45°). Puis enfin, délivrance, le sommet ! Avec son “diving board” comme les américains l’appellent, ce rocher qui est en équilibre avec plus de 1500m de vide (très bel endroit pour faire des photos). Le cadre est superbe, on a une vue magnifique sur toute la vallée, ca parle toutes les langues au sommet, tout le monde est heureux et on oublie pour quelques heures tout ce qu’on vient d’endurer pour arriver au sommet. C’est un moment magique et inoubliable !

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin (sauf la saucisse qui en a deux, dixit Flake de Rammstein), il est temps de redescendre. A l’envers, la pente est trop raide pour redescendre face à la pente, restons prudent tout de même ! Ca ne va pas très vite, tout le monde descend quasiment en même temps et il y a “embouteillage” au niveau des cordes (sans doute la femme obèse qui a du mal à descendre ? Je rigole …). Puis, c’est le même chemin inverse. On découvre tout de même de nouveau paysages, éclairés différemment par rapport au matin …

Au total, un bon 13h de marche, sans trop forcer. Si j’étais allé tout seul, je l’aurai probablement fait en 10h, mais le spectacle étant si beau et agréable, il eut été dommage de bâcler cette magnifique randonnée !