Un PCB pour mes poules !

A mon retour de vacances, après un mois d’utilisation de ma porte automatique de poulailler, j’ai pu améliorer ce qui n’allait pas. En tout cas, le système a tenu mon mois de congé sans broncher (ou presque)

Plusieurs problèmes ont étés observés:

  • la jonction écrou / porte était fragile. Je l’ai donc amélioré en noyant l’écrou dans l’épaisseur d’un bloc en chêne, bien plus rigide.
  • Les glissières utilisées (les moins cher du brico) avaient trop de jeu. Avec la gravité et le poids de la porte, elles génèrent beaucoup de frottement. Le moteur doit donc beaucoup forcer pour refermer/ouvrir la porte. Je l’ai donc changé pour une version avec roulement à bille, avec peu de jeu.
  • J’ai refait la porte dans une chute de plateau en chêne, bien droit cette fois.

Le résultat est déjà beaucoup plus professionnel !

Nouvelle porte de poulailler

J’en ai aussi profité pour revoir l’électronique de commande et l’intégrer sur un PCB digne de ce nom. J’ai sorti KiCad, mon logiciel fétiche pour l’édition de circuit imprimé, et je me suis attelé à la tâche.

Le schéma est simple à faire, il n’y a pas grand chose. J’en ai profité pour intégrer un convertisseur 12V – 3.3V pour alimenter l’arduino (j’ai besoin du 12V pour le moteur), une petite LED, le contrôleur du moteur, la possibilité d’ajouter une sonde de température et un capteur de luminosité. J’ai aussi intégré les pins FTDI (avec la capa 0.1µF sur la pin DTR) pour pouvoir reprogrammer l’arduino sans enlever la radio RF (je suis fainéant). Pour ceux que ca intéresse, le schéma final du circuit pour automatiser le poulailler est disponible ici.

En faisant le schéma, j’ai choisi les composants sur le site reichelt.de ou ebay, histoire de ne pas inventer un schéma avec des composants difficiles à obtenir.

Il suffit ensuite de définir les footprint des composants (voir les datasheets) et d’arranger le tout.Comme je vais le faire fabriquer en Chine sur internet, je dois avoir une surface maximum de 5cm x 5cm pour réduire les couts au maximum.

Voilà le résultat, une fois le PCB designé, commandé, livré, et soudé

Pas de bol, j’ai foiré quelques trucs lors du design (pin GND / 12V du barillet d’alimentation par exemple). J’en profite pour faire quelques changements, et je vais rajouter un switch pour forcer la porte en mode manuel au cas où, et je vais changer le type de LED (elle éclaire trop, il fait quasi jour dans le poulailler, pauvres poules)

Mais je suis déjà moins pressé par le temps, tout fonctionne parfaitement.

Laisser un commentaire