Broyeur de végétaux

Quiconque, qui a un jardin, un compost, et qui ne souhaite pas passer sa vie à transporter ses déchets verts à la déchetterie, possède un broyeur de végétaux. C’est mon cas aussi.

En gros, sur le marché grand public, il existe deux types de broyeur : à lames et à rouleau. Ensuite, ils peuvent être électriques ou thermique, en fonction de la puissance voulue

 

Mon premier broyeur était un « broyeur à lames », premier prix dans les grandes chaines de bricolage en Belgique … on me l’avait conseillé car mes déchets de jardin étaient surtout composé de petites branches fines et molles (tailles de vigne, taille de haie, glycine, …). Et je dois dire que je ne suis pas satisfait ! Ultra bruyant, difficile d’enfoncer les branches, se bloque sans arrêt, pas de fonction marche arrière. J’en avais marre de passer une heure à coté de ma « centrifugeuse de végétaux » (ca fait un peu le bruit d’une centrifugeuse), à passer les tailles de haies branche par branche ! Mais il faut dire que le broyat obtenu était très fin, nickel pour le compost, mais à quel prix !


Récemment, j’ai eu l’occasion de tester un broyeur à rouleau. Un modèle plutôt ‘haut de gamme’ avec bac collecteur et tout le tralala, qui se chiffre quand même à presque 300€ : Le broyeur Ryobi (voir photo ci-dessous). Pour la découpe de petit végétaux comme j’en produit beaucoup dans mon jardin, c’est beaucoup mieux que le modèle à lames ! Et pour les branches plus grosses, c’est une partie de plaisir avec le modèle à rouleau ! Il suffit d’engager le bout de la branche dans le broyeur et dès qu’il se fait happer, il se fait découper petit à petit en mode automatique !

Les puristes du compost diront cependant que le broyat obtenu est trop grossier et ne se décompose pas bien. Pour moi, pas de problème, ca se décomposera plus longtemps, mais ça se décomposera un jour ! Je ne suis pas pressé !

 

Après usage « intensif » de ce broyeur dans mon petit jardin, j’ai repéré les qualités et défauts pour identifier le broyeur le plus adapté à mon utilisation:

Les +

  • silencieux
  • coupe branches d’arbres, brindilles, tiges molles, le tout avec feuilles, sans aucun problème
  • système de coupe à rouleaux
  • marche arrière possible en cas de bloquage

Les –

  • le bac de récupération avec système de sécurité : vous êtes obligés de l’enfoncer complètement pour allumer le broyeur et le bac se rempli assez vite !
  • le moteur chauffe beaucoup : autant prendre une puissance moins élevée (le ryobi est à 2800W). Les trop grosses branches n’iront de toute façon pas dans le broyeur (petit bois pour bbq ou cheminée)
  • le prix : 300€ pour un broyeur qui en soit est un bête moteur avec un engrenage, et beaucoup de plastique autour !

Du coup, après quelques recherches sur le marché, j’ai découvert un broyeur pas trop cher, sans bac, et avec le système à rouleau: le Einhell GC-RS 2540, disponible sur amazon au prix de 125€.

Finalement, c’est le top ! Et rapport qualité/prix, c’est imbattable pour mon utilisation. C’est le prix que j’avais payé pour mon usine à bruit inefficace à lames !

Broyeur Einhell GC-RS 2540

Petite vidéo disponible sur youtube. On y voit le broyeur s’occuper de « grosses » branches sans broncher:

Laisser un commentaire